Sélectionner pour améliorer le système immunitaire

Sélectionner pour améliorer le système immunitaire

Plusieurs études ont démontré que sélectionner pour un comptage de cellules somatiques trop bas engendrait une augmentation des cas de mammites cliniques.

 

Cela nous emmène donc à se questionner, qu’est-ce signifie vraiment le CCS? À la base, le lait provenant d’un pis sain contient une certaine quantité de cellules somatiques. Ces cellules sont des globules blancs qui montent la garde en cas d’infection. Lorsqu’il y a une infection, les globules blancs deviennent donc très nombreux et le comptage augmente. Il est donc possible d’utiliser le comptage de cellules somatiques comme indicateur de la santé de la glande mammaire.

 

Comme vous le savez, il existe deux types de mammites, soit la mammite clinique et la mammite sous-clinique. La mammite clinique est principalement causée par des pathogènes environnementaux, contrairement aux pathogènes contagieux, telle que la bactérie Staphylococcus aureus, pour la mammite sous-clinique.

 

Sélectionner pour un CCS bas pourrait sembler être une solution facile pour contrer les mammites. Par contre, de nombreux chercheurs émettent une nuance à cette façon de faire. Il est prouvé que des vaches qui résistent mieux aux infections environnementales ont un CCS plus élevé que les vaches infectées. Nous serions donc plus avantagés de viser pour les vaches une capacité plus globale de combattre les pathogènes que de concentrer nos efforts sur un certain type de pathogènes.

 

Un moyen efficace pour contrôler les infections est bien sûr une bonne régie combinée avec un bon environnement. Nous avons souvent tendance à penser que nos méthodes de traites sont bonnes, ça fait plus de 5 ans que c’est ainsi! Cependant, il pourrait s’avérer judicieux de faire valider le tout par un conseiller, qui vous donnera ainsi un avis externe mieux éclairé. De plus, plusieurs indices de sélection existent pour améliorer la santé du pis de vos vaches, tels que la résistance à la mammite et les autres indices propres aux centres d’insémination et leur gamme de taureaux.

 

Des études de l’Université de Guelph ont établi que des vaches démontrant une importante réponse immunitaire avaient 17,1 cas de mammites, et ce sur une période de deux ans. En comparaison, les vaches démontrant une faible réponse immunitaire avaient quant à elles en moyenne 29,3 cas de mammites. Par ailleurs, ce dernier groupe de vaches était plus sévèrement affecté par la mammite. En voyant ces chiffres, nous pouvons donc affirmer qu’il y a place à de la sélection! Parallèlement, ajouter la réponse immunitaire dans les critères devient de plus en plus populaire dans l’industrie. En effet, la réponse immunitaire possède une héritabilité plus élevée que les autres critères de santé déjà établis, ce qui accélère le progrès génétique!

 

Somme toute, avec la chaleur qui nous attend cet été, visons et sélectionnons pour un comptage de cellules somatiques bas, mais raisonnable!

Nouvelles

Exposition agricole de Sorel-Tracy, Ormstown et de la Matapédia

Les résultats d’expositions de la fin de semaine!

Exposition agricole de Sorel-Tracy

4 nouveaux juges aspirants s'ajoutent à la liste des juges Holstein Québec

Nous avons le plaisir de vous annoncer l'arrivée que 4 nouveaux juges aspirants cette année.

Exposition agricole du Témiscamingue

Les résultats d’expositions de la fin de semaine!

Le jugement de l’Exposition du Témiscamingue avait lieu le samedi 2 juin 2018.

Exposition agricole de Bécancour

Les résultats d’expositions de la fin de semaine!

Le jugement de l’Exposition de Bécancour avait lieu le vendredi 1 juin 2018. 78 sujets ont été présentés devant le juge de la journée M.

Holstein Canada est à la recherche d'un candidat!

Vous êtes à la recherche d'un emploi?

Exposition agricole de Champlain-Laviolette

Les résultats d’expositions de la fin de semaine!

Le jugement de l’exposition agricole de Champlain-Laviolette avait lieu le samedi 26 mai 2018.

Personne(s)-ressource(s)

Vous avez des questions à propos de ce contenu? N'hésitez pas à nous contacter:

Catherine Labrecque